Projet Génésis

Vous n'êtes pas identifié.

#1 03-10-2009 16:17:38

JulKeno
Banni
Date d'inscription: 03-08-2006
Messages: 1162
Site web

Acte I : Le Commencement

Acte I
"Le Commencement"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg


JulKeno ouvrit un tiroir caché derriere un livre de la bibliothèque...
il tira le chargeur... le bruit qui venait de s'en echapper lui permettait de constater qu'il y avait encore des balles à l'interieur.
Il se retourna vers son valet, d'un air froid : j'en fais mon affaire !

Quelques minutes plus tard, un hurlement retentit dans le bureau de Mr JulKeno... 
4 policiers, de faction devant la porte d'entrée, en furent pétrifiés...
Le capitaine, qui gouvernait la garde, fit un signe, et les 4 hommes entrèrent dans l'antichambre, l'arme au poing. Tandis que trois d'entre eux rentrèrent dans le bureau, le dernier faisait toujours la garde dans l'antichambre.
Les 3 policiers furent stupéfaits de constater qu'il n'y avait personne dans le bureau... seul sur la table de fond, un magnétophone classique laissait couler sa bande sonore : un cri abominable, comme si quelqu'un criait de douleur...
Il était deja trop tard, lorsque les policiers se retournèrent pour verifier si personne n'était derriere eux... la porte menant à l'antichambre fut scellée en un tour de clé... JulKeno et Scar venaient de se faufiler à leur insu...

Restait celui qui attendait dans l'antichambre... ce dernier venant tout juste de remarquer l'arrivée en trombe des deux hommes, il sortit son arme de service. Mais ce fut bien trop tard, JulKeno et Scar avaient déjà fuis dans le couloir. Le policier en faction, et qui était semble t'il le seul à pouvoir les poursuivre, se mit en route.
Lorsqu'il franchit le pas de la porte, un pied se mit sur son chemin et il s'effondra sur le carrelage. Aussitot, il vit le canon d'une arme se pencher vers son crane... il ne bougea plus, ne respira plus...
Un coup de crosse bien placé sur la tempe, et le policier sombra dans un profond sommeil.

Une demi heure s’était passée… Les deux hommes se dirigèrent vers la base de décollage principal….
Un cobra particulier attendait comme prevu. JulKeno se faufila à l’intérieur.
Scar avait pris la place du pilote.
Un sonnette d’alarme retentit au loin, on avait surement remarqué que JulKeno avait deserté… il fallait fuir les zones territoriales avant l’arrivée des sentinelles.
Le cobra décolla en trombe… laissant derriere lui une armée de gendarmes enragés.
Les Raideurs de securité furent lancés contre eux… JulKeno ordonna a Scar de passer la vitesse superieure… et le cobra disparu dans le ciel à une vitesse impressionnante.

JulKeno débarqua quelques minutes plus tard à l’ambassade des Jungles…

Scar s’arrangea rapidement pour le faire accepter et le faire entrer en tant que membre de la Tribu Jungle… la cérémonie fut brêve.
JulKeno se sentait deja dans ses baskets au milieu de ces anciennes têtes qu’il avait cotoyé depuis des lustres déjà.

Scar insistait toutefois à son arrivée : le pacifisme est ici de l’histoire ancienne, place au raid de masse… place à la guerre.
Bien que JulKeno n’était pas trop d’accord pour entrer en guerre contre les SS , OT , AoD, et les solitaires,  il n’avait guère d’autre choix… 


I Love Rien , I'm JunGle


http://nsa15.casimages.com/img/2010/04/16/100416022521137499.png
JulKeno  - PkTuRaj' ?

Hors ligne

 

#2 03-10-2009 18:11:49

Roy Mustang
Ancien Membre

Re: Acte I : Le Commencement

Scar Of JunGle sortit de la jungle pour voir qui fessait autant de boucans  quand il entrai  :

bien jouer julkeno ton rituel a été rapide et très beau rc maintenant ta plus cas faire vivre la jungle comme il se doit l'ami

et il reparti dans sa jungle comme qu'il était venu

 

#3 04-10-2009 02:14:43

Nikita
Général d'armée
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4491

Re: Acte I : Le Commencement

Acte II
"Les Futurs Jungles"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

Jetant un coup d'oeil par la moustiquaire de sa tente, JulKeno ne fut pas étonné de voir des rideaux de pluie s'abattre sur la jungle. Il regarda les chemins en contrebas. Il regarda ensuite, par automatisme, vers le ciel, gris sombre. Les nuages chargés d'eau se succédaient à un rythme élevé au-dessus de la jungle... Comme d'habitude.

Les jours se suivaient et se ressemblaient, toujours aussi mornes et humides. Les habitants de la forêt n'avaient plus de motivations, ils ne lui semblaient même plus humains. Il avait l'impression qu'ils n'étaient plus que de petits morceaux d'une construction mécanique qui les dépassait tous, réglés à la lettre, se levant, allant travailler, puis rentrant chez eux pour se coucher avant de recommencer une nouvelle journée, toujours aussi froide et humide...

JulKeno fronça les sourcils et détacha son regard de la jungle .  Ses 25 ans semblaient passés depuis longtemps, à cause de son visage marqué par le chaos de sa vie. Il ajusta son manteau renforcé, passa des gants et mit une casquette à bords larges. Puis il tâta ses poches, et sourit, satisfait.

Il avait bien ce qu'il fallait pour aller faire la bringue dans la forêt. C'était son sport intellectuel favori : faire courir les autres, les faire s'agiter inutilement, juste pour changer leur quotidien... Il était très bon en la matière...
Sortant de sa tente , il fut accueilli par l'habituelle pluie fine et froide, qui tenta de s'infiltrer à travers ses vêtements.

Comme d'habitude.

Il s'orienta alors au hasard dans la forêt, et suivit un chemin plus ou moins connu, en fonction de ses pensées et de ses envies...
Il était trempé lorsqu'il franchit les portes de l'unique Taverne du coin.
Il prit un Volcano

Les Volcanos étaient des sirops corsés et alcoolisés, inventés quelques années plus tôt par un génie du coktail, un dénommé Bartazhek. Celui-ci avait fait fortune grâce au goût de ses sirops, et ils avaient été déclinés en une multitude de variantes et de goûts, plus ou moins forts. Le Volcano Blue était l'un des plus alcoolisés, mais aussi l'un de ceux qui réchauffaient le mieux les gens trempés. Et c'était exactement la raison pour laquelle Bartazhek était devenu richissime.

Au début, JulKeno avait fait de la résistance face à ce genre de boissons, prétextant que la communauté n'en avait pas besoin. Mais avec le temps, il s'était aussi laissé tenter, et maintenant, il était devenu un consommateur régulier. L'un de ceux qui continuaient à rendre toujours plus riche l'inventeur. JulKeno grimaçait amèrement en songeant qu'il devenait, à chaque fois qu'il commandait un Volcano, l'un de ces petits mécanismes de la grande société qu'il dénonçait habituellement.


Il posa une pièce sur la table et le barman la ramassa, puis partit vers un autre client dont le verre était vide, il était surnommé Le Juste.
Le suivant du regard, JulKeno lui proposa de rejoindre la Tribu JunGle.

Vraiment, ces gens-là faisaient entièrement partie du système. Mais que se passerait-il si le système venait à se révéler corrompu ?

JulKeno plissa les yeux en regardant le barman. Voilà la prochaine victime de sa soif de semer l'inhabituel, le chaos, dans la vie bien rangée des autres. Il eut un sourire machiavélique que personne ne vit, et sortit son petit ordinateur portable -- à peine plus grand que la main -- de son manteau. Il l'ouvrit et l'alluma, saisit le stylo tactile clipsé sur le dessus, et s'assura que personne ne le regardait...


I Love Rien , I'm JunGle
_______________

Je félicite Le Juste pour son combat et je souhaite une bonne reconstruction à Merthelence


http://img693.imageshack.us/img693/8650/bannirenikita.png

Hors ligne

 

#4 04-10-2009 02:16:46

Nikita
Général d'armée
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4491

Re: Acte I : Le Commencement

Acte III
"La Taverne"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

Fin de soirée. Derrière le zinc, le barman terminait d’essuyer les verres. Bien que de taille moyenne, cet homme de 25 ans avait l'air bien bâti. Ses cheveux châtain clair étaient coiffés en une raie sur le coté. Ses yeux marrons animaient un visage agité, au milieu duquel siégeait un nez que le passé avait vraisemblablement meurtri. Un menton carré achevait de donner un aspect rustique au visage. Gardant les portes de la taverne, deux videurs assuraient la tranquillité du troquet en cette fin de soirée.

Les trois hommes portaient une chemise classique blanche et un pantalon noir.

Alors que le barman s'apprêtait à fermer son établissement, un crissement se fit entendre dehors. Une charette venait d’entrer sur son parking. Elle passa sous la lumière du seul réverbère en état de fonctionnement pour aller se garer. Le pinceau de lumière vint caresser la plaque d'immatriculation, et ce court moment suffit au proprio pour identifier le véhicule et son propriétaire.

Son passé lui revint brièvement en mémoire.

Voilà plus d'un an que Scar s'était retiré des affaires, souhaitant prendre une retraite en quelque sorte. Il avait été jusqu’alors l'un des boss qui menait, secrètement, la Jungle à la baguette, se jouant des lois, se disputant régulièrement les divers recoins de la forêt.
Son départ coïncidait avec le retour d'un ami de longue date, JulKeno, qui avait dû quitter la forêt pour se faire oublier, déléguant à Scar la direction de sa tribu. Celui-ci lui passa le flambeau et ouvrit un bar modeste pour s'assurer une certaine tranquillité. Préférant éviter les ennuis, il engagea ses deux videurs parmi les nouveaux venus. Ainsi, il était sûr de ne pas être reconnu. Toutefois il se tenait plus ou moins au courant de l'actualité, passant de temps à d'autres occupations, en veillant à ce que ses employés ne le remarquent pas. Mais jamais l'un deux n'était venu lui rendre visite, par précaution. Néanmoins, ses anciens frères d'armes n'étaient jamais venus le trouver chez lui. Ce devait sans doute être important.


I Love Rien , I'm JunGle
_________________

Je félicite Scar pour ce combat , bonne reconstruction au défenseur


http://img693.imageshack.us/img693/8650/bannirenikita.png

Hors ligne

 

#5 04-10-2009 02:17:55

Nikita
Général d'armée
Date d'inscription: 29-07-2006
Messages: 4491

Re: Acte I : Le Commencement

Acte IV
"Le Défunt"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

Les cloches sonnaient lentement dehors, elles libéraient toutes le même son monotone et peu mélodieux...
Le cortege s'était arrété devant la grande maison. Le peuple était present.
Il encombrait les rues, les jardins... ne laissant qu'un filet de goudron pour laisser passer le cortege.
On attendait le passage de celui ci... déjà 2 heures que certains patientaient devant le grand portail.

Enfin, ce dernier s'ouvrit, lentement mais surement.
On vit arriver, 6 hommes en tenue colorée... ils portaient une boite en verre...
On apercut le corps du defunt à l'interieur... habillé dans sa tenue bleue... son ecusson AoD sous le coude gauche...
Aucune fleur, aucuns decors dans cette boite en verre.

JulKeno était derrière, à une douzaine de pas. Il suivait le cercueil, qui fut posé hativement sur une charette cahotante. Il suivait le pas, la tête haute.
Les généraux s'en suivaient, tous présents, plusieurs mètres encore derrière.
On avait lancé les faire-part dans la soirée... mais peu de monde avait pu etre convié.

La charrette se mit en marche, tirée par deux chevaux... la charrette cahotait sur le pavé de l'avenue principale. Lentement, elle avancait à travers la forêt... sous les yeux du peuple Jungle.

La place reservée à l'incinération était encore bien loin.
La charrette y débarqua une demi heure plus tard.
Sous les yeux du gardien JulKeno... les six hommes reprirent le cercueil de plexiglace sur leur dos, et se dirigèrent vers le bucher qui était levé au milieu d'un square.

Ils déposèrent le cercueil sur une longue palette en bois... puis ils s'éloignerent tout en saluant le defunt d'un salut coordonné et calculé au centimètre près.

La palette de bois fut levée par un levier, le cercueil glissa dans le fourneau... JulKeno était seul à pouvoir assister à ce spectacle funebre.

Le bucher restera allumé durant près d'une journée... le square fermé durant deux jours...
Lorsque les premiers visiteurs, nombreux, se ruèrent à l'intérieur, le matin de l'ouverture, ils ne retrouvèrent qu'une stèle gravée dans le granite.

I Love Rien , I'm JunGle


http://img693.imageshack.us/img693/8650/bannirenikita.png

Hors ligne

 

#6 04-10-2009 09:35:16

JulKeno
Banni
Date d'inscription: 03-08-2006
Messages: 1162
Site web

Re: Acte I : Le Commencement

Acte V
"Le Jour J"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

Il est tard et la fatigue se fait ressentir.....
Ce n'est pas tant son corps qui a besoin de repos mais son esprit....

Il faut trouver une solution radicale pour que toutes ces querelles cessent une fois pour toute!
Les non dits ou les rancunes n'ont pas leur place au sein de la Jungle.....
Pourtant cette animosité existe, elle est belle et bien présente.

Soupir....
Dans l'obscurité de ses quartiers elle contemple les jeux de lumières que provoquent les lueurs célestes sur les murs....
Chaque recrue est choisie selon ses aptitudes qui seront parfaitement intégré dans la Jungle.
Elle ne s'est jamais trompée et elle est sûre, à l'heure qu'il est, qu'elle a eu raison de choisir ces deux dernières recrues.

Elle a toujours mit un point d'honneur à laisser les nouveaux venus faire connaissance avec les autres pendant une période plus ou moins longue, une sorte de période d'essai, durant laquelle chacun apprivoise l'autre, et trouve seul comment s'intégrer.

Le soleil se lève à peine.
Scar est sur le quai, encore à semi éveillé, il regarde ses vaisseaux partir....
Il lui semble encore entendre cette voix qui a su l'extirper en douceur de sa rêverie...
Elle a eu raison, c'est sans aucun doute la seule alternative.....
Un nouveau jour dans ce monde fait de violence, et un magnifique paysage se dresse devant leurs yeux ...
Mais ce spectacle ne saurait entamer leur façon de voir cette journée ...


I Love Rien , I'm Jungle
__________________

Bonne reconstruction au défenseur et félicitation à Scar smile

Dernière modification par Saw Dreamer (04-10-2009 09:38:25)


http://nsa15.casimages.com/img/2010/04/16/100416022521137499.png
JulKeno  - PkTuRaj' ?

Hors ligne

 

#7 04-10-2009 14:53:01

JulKeno
Banni
Date d'inscription: 03-08-2006
Messages: 1162
Site web

Re: Acte I : Le Commencement

Acte VI
"Le Grand Saut"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

Scar regarda devant lui...
Depuis toujours, chaque opération qu'il doit effectuer est étudiée dans le moindre détail.
Raisonnable et prudent il ne prend jamais de décision à la légère.
Et surtout personne ne lui a jamais dicter ses choix appart JulKeno.

Mais là, il se trouve devant cette inconnue, désemparé, à sa merci,
Il doit sauter le pas, la peur au ventre,
Il avance dans ce brouillard et pour la première fois, il sent sont coeur battre la chamade,
Il sent l'excitation et l'appréhension le submerger,
Mais elle le pousse à y aller,
Depuis qu'il est arrivé, elle ne l'a pas quitté,
Elle le teste,
Elle veut connaitre ses limites....
Elle ne lui parle pas, elle n'en a pas besoin,
Son champ de vision semble se réduire au fur et à mesure qu'il approche,
Il est trop tard pour reculer,
C'est le plongeon,
Le vide !

Scar sursaute....
Le brouillard s'estompe peu à peu, laissant apparaître une salle sombre et confortable , la taverne de la Jungle.
Devant lui, JulKeno lui sourit en lui tendant un verre.
Tout deux boivent une grande gorgée avant de reposer leur verre.
Après un bref silence ils ne peuvent s'empêcher de rire.

Scar commence enfin à se détendre pour profiter pleinement de ce moment convivial.
Après cette victoire fracassante JulKeno et Scar, ont enfin abattu le mur qui les séparait.
En fin de compte ils ne sont guère différents.
Ce sont deux jeunes recrues qui ont beaucoup d'expérience et qui ont encore tant de choses à prouver.

D'ailleurs même si l'heure est à la camaraderie, il flotte dans l'air une espèce de rivalité entre eux.
Ils comparent leurs exploits respectifs et se provoquent l'un et l'autre, dans la bonne humeur.
La rancune à laissé place à une saine compétition.

La Taverne commence à se vider tout doucement quand il l'entend de nouveau.
Elle lui a laissé quelques heures de répis....
Avant même qu'il puisse parler JulKeno lui tape sur l'épaule:
"Cette fois ci tu y vas tout seul! Bonne chance!"


I Love Rien , I'm Jungle
______________

Bonne reconstruction au défenseur et encore bravo à Scar

Dernière modification par Saw Dreamer (04-10-2009 14:57:04)


http://nsa15.casimages.com/img/2010/04/16/100416022521137499.png
JulKeno  - PkTuRaj' ?

Hors ligne

 

#8 04-10-2009 19:29:04

JulKeno
Banni
Date d'inscription: 03-08-2006
Messages: 1162
Site web

Re: Acte I : Le Commencement

Acte VII
"Le Coup De Grâce"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

" Les Jungles sont appelés pour le briefing ! Les Jungles sont conviés à se présenter devant la salle de conférence "

D'un pas décidé, JulKeno se dirigea devant la fameuse salle de conférence.
Il sait que cette endroit est froid, cet endroit est lugubre!
Il le sais mais aussi contradictoire que cela puisse paraître cet endroit lui plait ...

Ses sentiments de peur ou de crainte se sont évaporés depuis sa rencontre avec notre Chef  ...
JulKeno, songeur, peut déjà s'imaginer l'opération demandée:
Une planète à détruire!!
Tuer et encore tuer.... sans jamais s'arrêter!!
La pitié elle même était partie depuis bien longtemps ...

Surpris il sursauta!!
Le bruit,il ne s'y habituera jamais!!

Dans un grincement, l'immense porte s'ouvrit pour laisser place a cette salle minuscule ..
Pris d'excitation, JulKeno s'engouffra dans l'antre des Jungles, quand soudain une main se posa sur son épaule ...
Scar qui devait surement se joindre au briefing !

Ainsi les deux Jungles pénétrèrent dans la salle ,Laissant derrière eux un souffle glacial ...

" Le chef suprême demande l'assimilation d'un humanoïde ... Ce dernier ce cache dans le fin fond de la galaxie loin de nos colonies .. Cette mission ne pourra donc pas être faite sur un long temps de vole !! "

Les deux Jungles savaient qu'ils allaient devoir frapper au bon moment et de préférence très vite ...

Puis la voix du chef repris dans un ton glacial.

" Une observation de la cible nous a donné un créneau horaire de deux à trois heures de battement ...
JulKeno vous devrez confirmer cette observation en contrôlant de nouveau cette cible !
Scar vous êtes convié à suivre  JulKeno pour le soutenir techniquement avec vos drones d'espionnages ...

Vous avez peu de temps devant vous ...

L'opération était lancée ...


L'antimatière n'est pas illimité ? J'attendais avec impatience le retour de sa flotte pour mettre le Coup de Grâce !

I Love Rien , I'm Jungle

Dernière modification par Saw Dreamer (04-10-2009 19:29:47)


http://nsa15.casimages.com/img/2010/04/16/100416022521137499.png
JulKeno  - PkTuRaj' ?

Hors ligne

 

#9 04-10-2009 22:27:03

JulKeno
Banni
Date d'inscription: 03-08-2006
Messages: 1162
Site web

Re: Acte I : Le Commencement

Acte VIII
" Les Prélévements "

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

Hacker les comptes bancaires des honnêtes citoyens, même s'ils étaient les engrenages de la société que JulKeno haïssait, n'était pas sa tasse de thé. Mais quand il fallait trouver de l'argent, c'était nécessaire. Et puis de toute façon, ils seraient remboursés par leurs assurances obligatoires. Alors...

JulKeno choisit un cybercafé situé à l'autre bout de la forêt, et se connecta au réseau global en tant que lui-même. Sa propre identité était connue des services de police. La première chose qu'il fit fut de masquer son identité, et sa source de connexion. Puis il brancha son ordinateur personnel à la connexion, et commença à ériger les protections nécessaires à son forfait. Il se connecta à des proxies situés un peu partout. D'abord les proxies de grandes entreprises des civilisations éloignées, puis il hacka le proxy d'une grande université. De là, il ouvrit des accès aléatoires dans 12 autres proxies de par le monde, selon un code qu'il avait lui-même généré.

Après une heure passée à sécuriser sa connexion, il entra dans les systèmes de protection de la Large Banking Corporation, et mit en route un petit minuteur. 40 minutes, c'était le temps dont il disposait avant que les systèmes de sécurité de la banque ne parviennent à brouiller son signal. Il fit sauter les protections usuelles avec facilité, et s'introduisit dans les serveurs qui géraient les comptes. Mais il ne s'attaqua pas directement aux comptes. Il créa un prélèvement automatique sous l'égide de la banque et en fixa le montant à 1 Shelong , la monnaie de la Jungle.

Il jeta un coup d'oeil à son compte à rebours : 22 minutes encore. Il envoya son faux prélèvement automatique, et vit s'afficher la liste des comptes impactés : d'abord une poignée, puis plus d'une dizaine, puis des centaines et des centaines... 9 minutes, le temps devenait serré. Il avait prélevé plus de 43.350 Shelongs. Il activa alors le second processus de gestion d'argent virtuel. Tout cet argent, réellement retiré des comptes des clients, n'était que virtuel pour l'instant, puisqu'aucun autre compte ne s'en trouvait crédité. Il créa un script d'exécution automatique dans les systèmes de la Large Banking Corporation, et l'argent virtualisé fut peu à peu re-crédité sur un compte virtuel hébergé à l'étranger.

5 minutes... JulKeno envoya par sa connexion sécurisée un petit programme à destination des serveurs de la banque. Il se logea dans un cache temporaire de plusieurs serveurs, et se mit en attente d'instructions. 3 minutes... L'argent prélevé malhonnêtement venait d'achever son transfert vers l'étranger. JulKeno activa alors son petit programme, qui envoya des centaines de milliers de requêtes aux systèmes de gestion des comptes à chaque seconde qui passait, surchargeant l'intégralité des systèmes.

Depuis son écran d'ordinateur portable, il vit les systèmes internes de la banque devenir de plus en plus instables, et envoyer eux-mêmes des signaux d'alerte aux systèmes de sécurité. Il ouvrit un logiciel d'analyse des processeurs et constata que la surchauffe pointait son nez. Il sourit machiavéliquement en songeant aux dizaines d'informaticiens de la banque qui devaient être en train d'essayer de comprendre ce qui leur arrivait.

1 minute... L'heure était venue de détruire toute trace d'intrusion externe. JulKeno envoya un signal unique de type "Kill them all". Les caches des serveurs se vidèrent malgré la réception de contre-mesures envoyées depuis les systèmes de sécurité de la banque. Ses programmes furent nettoyés, passés à la trappe, et il perdit la connexion d'avec la banque.

Mais l'affaire n'était pourtant pas encore terminée pour lui. Il lui fallait maintenant récupérer l'argent transféré à l'étranger pour que la Large Banking Corporation ne puisse pas le récupérer.
Il se connecta à la banque étrangère en question, et mémorisa dans son ordinateur les adresses des distributeurs agréés situés dans la ville. Il coupa alors sa connexion en réinitialisant les différents proxies par lesquels il était passé, et débrancha son ordinateur. Il sourit alors, satisfait de constater qu'il n'avait pas perdu la main face aux banques.

Plus qu'à aller transférer l'argent du compte vers sa carte, et à recommencer encore deux ou trois fois avec d'autres banques.

Tout d'un coup , le guetteur de la forêt déclencha l'alarme signifiant une intrusion dans le secteur des Jungles.

JulKeno avertit , il revint à vive allure à la salle de briefing pour récupérer les plans de la forêt tenu secret depuis la nuit des temps.


I Love Rien , I'm Jungle


http://nsa15.casimages.com/img/2010/04/16/100416022521137499.png
JulKeno  - PkTuRaj' ?

Hors ligne

 

#10 09-10-2009 19:23:00

JulKeno
Banni
Date d'inscription: 03-08-2006
Messages: 1162
Site web

Re: Acte I : Le Commencement

Acte IX
"La Chute"

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

JulKeno paya le gite et le couvert pour la nuit, ainsi que le fourrage pour les 2 chevaux. Il prit bien soin de ne pas payer en florins d'or mais avec la monnaie courante dans cette contrée, le shalong. Puis, il alla prendre possession de sa chambre pour la nuit. De son côté, DarK aurait une chambre pour lui seul, la nuit passée avec lui près du feu avait ravivé de vieux souvenirs, et il avait besoin d'être seul. Il entra dans sa chambre et en fit rapidement le tour. C'était confortable, il y avait une table avec des bougies, un lit avec des draps qui semblaient propres. Presque un luxe après les semaines qu'il venait de passer.

Il posa son baluchon à côté du lit, puis sortit se balader dans les rues de la ville à la lueur du jour baissant. Le reflet du soleil sur les toits faits d'ardoise donnait une atmosphère douce et scintillante à la cité. Les parfums de la rue n'avait rien à voir avec ceux de la forêt avoisinante, mais il reconnaissait là les senteurs de la civilisation. Un peu de luxe et de confort valait bien le sacrifice sensoriel de supporter les effluves d'une cité grouillante.

Des hauteurs où il se trouvait, JulKeno voyait une bonne partie de la Jungle ou il s'était récemment installé. Il voyait aussi au lointain, le soleil en train de se coucher. Ses reflets dans le ciel étaient ambré et vermillon. Le spectacle était magnifique. Une pensée, bien que fugace, lui traversa l'esprit. Il se dit que c'était un beau jour pour mourir. Mais sa mission était plus importante que sa vie et il se devait de la mener à bien. Aussi, commença-t-il à se diriger vers la taverne où ils avaient
pris leurs chambres pour la nuit.

Sur la ruée pavée, un pressentiment vint lui glacer l'échine. Il se sentait épié, suivi aussi. JulKeno continuait de marcher comme si de rien était, mais il était sur ses gardes, étudiait son environnement et chacune des personnes qu'il croisait.

Il remarqua enfin une ruelle derrière l'échoppe d'un marchand, elle n'était presque pas visible de la rue, elle pourrait lui permettre de semer ses poursuivants, quels qu'ils soient. Il s'y engagea et se mit à marcher d'un pas vif. Puis il entendit de bruits de bottes derrière lui. Il n'avait donc pas rêver, il était suivi.

Il se retourna et fit alors face à ceux qui le suivaient. Ceux-ci avaient déjà tiré leurs épées de leurs fourreaux. JulKeno en fit de même. Un bruissement se fit écho dans son dos, du coin de l'oeil il avisa d'autres personnes, en armes elles aussi lui couper la retraite.

Ils étaient nombreux, trop nombreux, mais il n'avait rien d'un lâche, il avait affronté nombre d'adversaires plus coriaces qu'eux, si telle était sa destinée, il l'accepterait, mais pas sans avoir emporter un grand nombre d'entre eux. C'est à ce moment qu'une flèche vint se ficher dans son épaule, la douleur fut intense, et il pivota sur lui-même sous l'impact. Une deuxième flèche vint alors se ficher dans l'autre épaule. Ils voulaient l'empêcher de combattre, ce n'était plus un combat comme il en avait tant connus, cette fois, c'était un assassinat. Pas même un meurtre, juste un assassinat.

Deux des assaillants se jetèrent sur lui, surement qu'ils pensaient en venir facilement à bout avec deux flèches dans le corps, mais JulKeno connaissait parfaitement la guerre, l'art du combat, même une fois blessé. Il esquiva les deux attaques tout en leur assénant des coups suffisamment grave pour les rendre inopérants pour la suite du combat. Mais d'autres se lançaient déjà dans la bataille, rageant de voir avec quelle facilité il s'était débarrassé des deux premières attaques. Il para les attaques, jouant de taille et d'estoc, il parvint à repousser ses assaillants sans toutefois les blesser cette fois.

JulKeno mit à profit cette pause pour saisir les flèches et les casser afin d'éviter que ses blessures ne s'aggravent au cours des combats qui vont venir. Les deux agresseurs revinrent à la charge. Cette fois, il ne leur laissa aucune chance. Le premier eut la gorge tranchée, le deuxième eut le foie transpercer par la lame de JulKeno. Quatre assaillants d'éliminer, il en restait néanmoins le double, sans compter l'archer, hors de portée. Voulant déterminer où celui-ci se trouvait, il se retourna et entendit une flèche siffler à ses oreilles. S'il n'avait pas bougé quelques secondes auparavant, la flèche se serait enfoncer dans sa gorge. Il fallait trouver un moyen de l'atteindre, mais c'était impossible avec les huit costauds qui voulaient le taillader en pièce.

Il prit alors la seule décision qui s'imposait pour lui. L'attaque devenait la meilleure des défenses. En mouvement, au milieu de ses assaillants, l'archer aurait du mal à le viser sans risquer de toucher ses acolytes. Il se rua alors sur le groupe derrière lui, seulement trois guerriers. Après de longues minutes, et diverses blessures aux bras et au front, JulKeno en avait tué deux. Le troisième était coriace et des plus solides. Mais l'archer n'allait pas tarder de reprendre son travail, aussi, sans répit, il se jeta sur l'autre groupe, plus il y avait d'assaillants autour de lui, plus il était protégé, aussi incongru que cela puisse paraitre.

Un coup d'épée l'atteint à la cuisse, déchirant le tissu, pour venir entailler ses chairs. Un coup d'estoc en réponse atteignit son assaillant en plein coeur, et fit hésiter les autres quelques instants. Mais la rage l'emporta, et ils se ruèrent de nouveau sur lui. Fatigué, Julkeno posa à un genou à terre, faisant tournoyer son épée autour de lui afin de trancher les jarrets des imprudents. De nouveau, deux d'entre eux furent atteints et hors de combat. Mais sa protection contre l'archer s'amenuisait, alors qu'il cherchait une solution, une flèche siffla et atterrit dans son avant bras, l'obligeant à lâcher son épée sous le choc et la douleur.

Sans défense, sans possibilité de combattre, il s'avoua vaincu.




A ce moment-là, il repensa à ceux qui avaient eu de l'importance à ses yeux. Scar, Achille, Dark , ou encore LeJuste. Il pensait à eux lorsque la première entaille lui fut portée à la hanche. Il regarda son agresseur, celui-ci avait le sourire malsain, ainsi donc ils n'allaient pas l'achever immédiatement, ils voulaient le voir souffrir, pour venger leurs congénères. Qu'à cela ne tienne, et il reporta ses pensés vers sa mission, sa quête. Il se demanda s'il aurait pu
changer les choses, si sa quête avait un but après tout, mais il n'en trouva point.

Une deuxième entaille lui fût assénée, partant du cou jusqu'au centre de la poitrine. Il voyait son sang couler, cette couleur rouge pourpre qu'il avait lui même tant fait couler par le passé. Était-ce là sa punition pour ses anciens actes glorieux ? Non, puisqu'il avait toujours agi pour le bien, pour des objectifs dépassant les personnes mais plutôt pour le bien de ses concitoyens, pour une vie meilleure. Alors pourquoi s'acharnait-on sur lui maintenant ?

D'abord était-ce vraiment de l'acharnement ? Ou ne méritait-il pas cette fin, au fond de cette ruelle sombre, en homme inconnu et non reconnu, comme il avait toujours été durant sa vie. Non, décidément, ce n'était pas de l'acharnement, juste de mauvaises circonstances, au mauvais moment, mais avec des conséquences tragiques et inéluctables.

Une dague vint pénétrer sa cuisse. La douleur fulgurante de la lame effilée n'était pourtant rien en comparaison de la douleur que son coeur ressentait. Ce coeur qu'il finissait lui-même par douter de sa présence. A cet instant, il était cependant bien là, au creux de sa poitrine, à cogner toute sa rage, toute sa rancoeur aussi. Il se dit qu'il avait bien fait de cacher une lettre explicative de sa mission dans la selle de Scar, il savait qu'un jour ou l'autre, Scar trouverait la cachette, alors il déciderait lui-même de poursuivre ou non la mission pour laquelle il avait été mandaté. C'était un mec bien, encore un peu jeune, mais il avait le cran pour réussir cette mission.

Il ne voulait pas repenser aux autres braves, il voulait en finir une fois pour toute. Il se débattit mollement, puis d'un coup brusque, il se dégagea de ses entraves, et se jeta sur l'épée face à lui. La lame nullement émoussée, s'enfonça sans peine dans ses chairs, il sentait son propre sang lui couler sur les mains alors qu'il tenait toujours l'épée plantée en lui.

I Love Rien , I'm Jungle
___________________

Un peu de retard pour poster le Rc , bonne reconstruction à nous et je félicite Samos

Dernière modification par Saw Dreamer (09-10-2009 19:24:40)


http://nsa15.casimages.com/img/2010/04/16/100416022521137499.png
JulKeno  - PkTuRaj' ?

Hors ligne

 

#11 03-11-2009 13:09:17

JulKeno
Banni
Date d'inscription: 03-08-2006
Messages: 1162
Site web

Re: Acte I : Le Commencement

Acte X
“La Préparation”

http://d16.e-loader.net/5KHDOh6S6O.jpg

    Une douce matinée de Novembre s’annonçait, tout allait pour le mieux au Royaume des Jungles. Même si le calme et la monotonie frappait la forêt, cela ne dérangeait pas le maître des lieux, le valeureux JulKeno.

Ce nom était dorénavant connu à travers toutes les galaxies. Fureur, carnage, destruction, Respect , tant de mots associés à ce simple pseudonyme. Il régne depuis longtemps sur les galaxies de la zone Thanatos.

JulKeno se baladait a bord de sa sonde.
Au vu des récents évènements, il se lança dans une opération d'espionnage.

Appel général aux pilotes, tout le monde à son vaisseau


Dernière modification par JulKeno (03-11-2009 13:38:26)


http://nsa15.casimages.com/img/2010/04/16/100416022521137499.png
JulKeno  - PkTuRaj' ?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr